Saga : Sword Art Online

Auteur : Reki Kawahara

Editeur : Ofelbe

Parution : mars 2015

ISBN : 978-2-3730-2000-7

Genre : Fantasy

Note : 17/20

 

Présentation de l’auteur :

Reki Kawahara est un auteur japonais. En 2002, il écrit le premier volume de Sword Art Online qu’il présente au Prix du roman de jeu Dengeki. Son projet est refusé car il dépassait le nombre de pages limite. C’est en 2008 qu’il remporte le prix avec son roman Accel World. L’auteur écrit également une série dérivée appelée Sword Art Online : Progressive. En 2012, les deux séries sortent en anime. En 2014, Reki Kawahara publie sur son site personnel Zettai Naru Kodoku (Absolute Solitude), un light novel.

Sword Art Online (SAO) est aussi un light novel, publié en 2009 en japonais, puis en français chez les éditions Ofelbe en 2015. Un light novel est un type de roman japonais destiné à un public de jeunes adultes (lycéens ou étudiants). 

 

Résumé :

C’est l’histoire de Kirito, un jeune garçon qui est passionné par les jeux vidéo. Comme 10 000 autres joueurs, il participe au nouveau VRMMORPG : Sword Art Online. Mais, les choses se compliquent quand il découvre qu’il ne peut pas se déconnecter. Peu après, le créateur du jeu annonce que pour sortir du jeu, il faut le finir… Une autre difficulté survint : si le joueur meurt dans le jeu, il meurt dans la réalité. Kirito décide de se lancer dans ce défi en solo, dans un monde où le danger rôde partout. 

 

Avis :

Pour expliquer un peu certains termes, les VRMMO sont des RPG (Role Playing Game), comme dans un MMORPG où on y joue le rôle d’un avatar que l’on a créé, cependant dans un VRMMORPG, on se met dans la peau de ce personnage en immersion totale, les sens sont connectés au jeu, et l’on voit, sent, et entend donc directement ce qu’il se passe dans le jeu. Pour cela, le joueur doit porter un casque qui lie le cerveau au jeu vidéo. Cet appareil s’appelle un Nerve Gear et il peut être très dangereux. En effet, si le joueur venait à mourir dans SAO, le Nerve Gear ferait griller le cerveau du joueur, entraînant la mort cérébrale de celui-ci. Sympathique… 

J’ai vraiment adoré ce light novel qui parlait de jeu vidéo, mais aussi de risques et passions. J’adore les personnages : Kirito, un super épéiste talentueux et courageux ; Asuna, une jeune gamer qui fait partie de la meilleure guilde du jeu ; Klein, un jeune homme énergique et souriant ; Silica, l’une des plus jeunes joueuses de SAO, qui a un dragon comme animal de compagnie. 

Ce light novel n’a aucun défaut selon moi, il est parfait du début à la fin. C’est un pur bonheur de le lire, mais aussi de le regarder. Les paysages de l’Aincrad dans l’anime sont magnifiques. Cela donne envie d’y aller selon moi, même en restant coincé. La saison 3 en anime va sortir en septembre de cette année et je suis ravie comme j’ai vu les deux premières. Mais, maintenant il faut que j’avance dans les lights novels… Et si vous me rejoigniez ? Si vous aimez les jeux vidéos, le risque mais aussi la romance, SAO est fait pour vous alors rejoignez Aincrad et venez vous amuser !!

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 3 =