Saga : Serpent & Dove

Auteur : Shelby Mahurin

Editeur : De Saxus

Parution : août 2021

ISBN : 978-2-3787-6120-2

Genre : Fantasy

Note : 10/20

 

Présentation de l’auteure :

Shelby Mahurin est une auteure américaine. C’est une auteure de fiction pour jeunes adultes, connue pour avoir écrite la série Serpent & Dove, publié en 2019. Traduite par les éditions De Saxus en août 2021.

 

Résumé :

Louise a fui son clan et s’est réfugiée à Césarine où les sorcières comme elle sont craintes, chassées et brûlées. Lou a renoncé à la magie et vit désormais de petits larcins. Alors qu’elle prépare le vol d’une bague magique, les évènements vont s’enchaîner pour tout faire basculer dans le chaos.
De son côté, Reid, un Chasseur assermenté par l’Église, vit sa vie selon un seul principe : ne pas laisser une seule sorcière en vie. Ainsi, son chemin croise Lou par un concours de circonstances lors du cambriolage de la bague magique. Le destin va les rapprocher malgré eux et les contraindre à une union impossible et inattendue.
La guerre entre les sorcières et l’Église est ancienne et les dangereux ennemis de Louise représentent aussi une terrible menace. Partagée entre ses sentiments croissants et sa nature, la jeune femme va devoir faire un choix entre le cœur et la raison.

 

Avis :

Serpent & Dove est mon premier De Saxus et je suis assez déçue. Les trois premiers chapitres sont excellents. On découvre Lou, une Sorcière avec du caractère qui se cache. Elle adore mener tout le monde en bateau. L’introduction de Reid, un chasseur de Sorcières, montre qu’une romance entre lui et Lou sera présente. Reid a prêté serment de tuer toutes les Sorcières alors on sent que leur relation va être mouvementée.

Dès l’instant où Lou et Reid sont mariés, tout change ! On apprend que dans cet univers, il y a des lutins, loups-garous et même succubes mais l’univers est à aucun moment exploité ou utilisé. C’est vide. Aussi, l’histoire ne décolle pas de la Tour des chasseurs, et plus particulièrement de la chambre des mariés. L’intrigue n’évolue pas, on tourne autour de Reid et Lou qui passent de « Je te déteste » à « Je t’aime » en quelques jours…

D’ailleurs, la conclusion sur les parents de Reid et de Lou est tellement clichées et aberrantes. Et ça sort de nul part. Pourquoi forcément expliquer d’où vient Reid ? C’est tellement plus intéressant qu’il soit le mystérieux Chasseurs de Sorcières et orphelin, élevé par l’Archevêque. 

Pour conclure, les 100 premières pages sont excellentes, puis c’est mou jusqu’au 60 dernières pages du roman… Bref, c’est trop peu pour apprécier une histoire.

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 14 =