Saga : Black Wings

Auteur : Christina Henry

Editeur : Milady

Parution : mars 2019

ISBN : 978-2-8112-3005-0

Genre : Fantasy, Bit-lit

Note : 8/20

 

Présentation de l’auteure :

Christina Henry est une auteure américaine, née en 1974. Son vrai nom est Tina Raffaele, elle est auteure de fantasy.  L’auteure a écrit la série Chronicles of Alice, une version sombre et tordue des Aventures d’Alice au pays des merveilles. Elle est également l’auteur de la série nationale à succès Black Wings, publié chez les éditions Ace Books en 2010, puis en français chez Milady en 2019.

 

Résumé :

Rien de tel qu’être agente de la mort pour vous pourrir la vie. Pour Madeline Black, escorter les défunts dans l’au-delà est un travail à toute heure et très mal payé. Certes, on y gagne des pouvoirs magiques et une paire d’ailes impressionnantes, mais aussi un patron exaspérant, une gargouille grincheuse à supporter, et bien des factures impayées. Les choses semblent s’améliorer lorsque le séduisant Gabriel Angeloscuro s’installe dans l’appartement au-dessus du sien… jusqu’à ce qu’un monstre terrifiant ravage les rues de Chicago, et que Maddy se découvre des pouvoirs inconnus, liés à un héritage dont elle ignore tout et qui fera d’elle la cible de tous les feux de l’enfer et du paradis.

 

Avis : 

Black Wings est un roman que je n’ai pas du tout apprécié. J’adore les Bit-lit mais de plus en plus, l’héroïne est insupportable, elle ne pense qu’à son mec, couche avec lui sans penser au reste, et même dans des moments non propices. L’intrigue n’avance pas, le roman est vide d’actions, alors que l’univers à côté est juste génial.

Madeline est une Agent de la Mort, elle emmène les âmes de l’autre côté de la Porte pour aller en Enfer ou au Paradis. Elle a hérité de ce « travail » à la mort de sa mère car il faut toujours qu’une personne de la lignée soit Agent de la Mort. Madeline n’a pas eu le choix, la seule autre option était la mort… Elle va découvrir aussi après tant d’années qui est son père et pourquoi sa mère n’en a jamais parlé. Et, elle va apprendre que Gabriel, son nouveau voisin, est au service de son père pour la protéger. Je ne sais pas pourquoi les auteurs ont besoin d’expliquer à tout bout de champ les origines des héros pour les rendre plus badasses…

En soi, l’histoire pourrait être intéressante. Mais je trouve les actions trop répétitives, les réactions de Madeline agaçantes : elle défie sans arrêt son père qu’elle ne connaît pas et lui a décidé de régir entièrement sa vie, en la fiançant avec un parfait inconnu. J’ai vraiment passé un très mauvais moment à lire ce roman et je n’ai absolument pas l’intention de continuer. Je suis très déçue.

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =