Titre : Les Syyrs

Auteur : Myriam Savary

Editeur : Nouvelles Plumes

Parution : septembre 2020

ISBN : 978-2-2981-6532-6

Genre : Fantasy, Science-Fiction

Note : 18/20

 

Résumé :

Arutha est parti après l’attaque des Errants comme tout le monde découvre son identité. Le Prince Elio part rejoindre son père à Nui mais arrivé sur place, Elio doit arriver à convaincre le Haut Conseil que ses actes au sujet de l’Enfant étaient mûrement réfléchi, une tâche qui s’avère compliqué… Pendant ce temps, Lianne refuse de laisser partir son mentor et décide de partir à sa recherche malgré la présence de soldats impériaux avec lui.

 

Avis :

A la fin du premier tome, on apprend qu’Arutha n’est pas seulement l’Enfant de la première prophétie. Il est aussi l’un des fils de l’Empereur, le premier héritier. Il s’appelle Ayra. J’ai été choquée et en même temps, je sentais qu’Arutha n’était pas juste un espion de l’Empereur. Ce qui m’étonne le plus, c’est l’attitude de Lianne. Elle lui fait aveuglément confiance… Bon il n’a pas l’air d’un profiteur, d’un menteur ou d’un traître mais elle ne réagit même pas ! Je trouve qu’elle évolue énormément dans ce tome, elle retrouve Arutha et continue son apprentissage, aidé des trois espions qui sont aux ordres du jeune prince. Ubio aussi a beaucoup changé, il est devenu très effacé mais aussi très important. Il voit l’avenir, par contre cela reste assez flou pour moi.

Ce deuxième tome est beaucoup plus intense que le premier. Maintenant que le cadre est posé, les évènements s’enchaînent. Le Roi veut l’Enfant et tuer Arutha, alors que son fils Elio n’est pas d’accord. Et l’Empereur a enfin compris que son fils est vivant et envoie ses autres fils pour régler le problème, sans succès. J’ai énormément aimé Arutha face à ses frères, il tient à certains d’entre eux et n’hésite pas à prendre des décisions qui lui déchirent le cœur. Il est du côté du bien, il n’y a aucun doute mais le Roi m’a tellement agacé ! Ce qu’il fait subir à Arutha dans une des scènes m’a profondément choqué et bouleversé. J’ai pleuré longtemps car j’avais beaucoup de mal à supporter cette torture.

Maintenant j’attends le troisième et dernier tome ! Avec cette fin dans le deuxième tome, c’est insoutenable d’attendre ! Myriam Savary a vraiment le don pour nous embarquer où elle veut, et exactement comme il faut pour adorer ! Aucun regret ! 

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 1 =