Titre : Felicity Atcock

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : France Loisirs

Parutions : 2013 – 2014

ISBN : 978-2-2981-0708-1

Genre : Fantasy, Bit-lit

Note : 15/20

 

Résumé : 

Dans le troisième tome Les Anges sont de mauvais poil, Felicity Atcock a appris qu’elle était enceinte. Mais de qui ? L’Ange Terrence ou l’Entre-deux Stan ? De plus, un autre problème survint : la fièvre du samedi soir à brûlé. Le jardin de Felicity est à nouveau envahi de Vampires. Et comme dit le proverbe « jamais deux sans trois », des Changelings et Lycans débarquent dans la vie de l’héroïne, menaçant tout son entourage. Ce n’est pas cette fois-ci qu’elle va pouvoir être tranquille.

Dans le quatrième tome Les Anges sont sans merci, Felicity et son bébé ont survécu aux Vampires, Changelings, Lycans et aux Anges.  Elle accouche enfin d’un adorable bébé, Adam. Elle a à peine vu son bébé quelques minutes que les Fées le kidnappent et le remplacent par un Changeling. Felicity décide de tout faire pour sauver son fils, même en libérant son père des Enfers et en allant dans le royaume des Fées. 

 

Avis :

Ce volume est très mouvementé comme vous pouvez vous en douter. J’ai trouvé ces deux romans mieux écrits, avec plus d’actions et moins de commentaires ennuyeux aussi. J’apprécie de plus en plus l’héroïne, Felicity, qui mûrit de plus en plus, particulièrement dans le tome 3 avec sa grossesse. Elle n’a pas cherché à tomber enceinte mais elle a bien l’intention de garder ce bébé et de tout faire pour élever correctement ce bout d’chou. Pour ça, elle préfère attendre l’accouchement pour connaître le père, afin de s’assurer de l’attention des deux hommes. Terrence m’a beaucoup surprise, il est plus posé et calme avec la naissance d’Adam, plus attentionné et moins macho aussi. Stan, lui, reste fidèle à lui même. C’est comme ça que je l’aime. Il est toujours aussi cynique mais quand le danger rôde, il ne croise pas les bras heureusement. Par contre, je ne dirais pas qui est le père d’Adam et je ne vous dirais pas non plus si je suis déçue ou contente. Les autres personnages sont peu présents, que ce soit Tony, Daphnée, Stephenie et les collègues de travail de Felicity.

Un nouveau personnage, très intéressant, entre en scène dans le quatrième tome. Il s’agit du père de l’héroïne, Mehiel. Encore peu présent, puisqu’il revient des Enfers, mais son comportement vis à vis de Stan est juste épique. J’ai adoré le passage où Mehiel apprend que Stan et Felicity ont couché ensemble. L’Entre-deux ne la ramène plus autant d’un coup. 

Pour conclure, ce volume m’a vraiment beaucoup plus plu que le premier, et j’ai hâte de connaître la suite. 

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 19 =