Titre : The Rest of the Story

Auteur : Sarah Dessen

Editeur : Lumen

Parution : juin 2019

ISBN : 978-2-3710-2235-5

Genre : Jeunesse

Note : 18/20

 

Présentation de l’auteure :

Sarah Dessen est une auteure américaine de 49 ans. Ses parents étaient professeurs de lettres à l’Université, elle a donc été bercée très rapidement par l’anglais et la littérature. Ainsi, elle a obtenu un diplôme dans ces deux disciplines. En 1996, elle écrit son premier roman That Summer, qui figurera comme best-seller dans le New York TimesThe Rest of the Story est son dernier roman, publié en juin 2019.

 

Résumé :

Emma Saylor est une jeune fille de 17 ans, son père vient de se remarier et elle va devoir passer trois semaines chez des gens qu’elle ne connaît pas. Il s’agit de sa grand-mère maternelle et de ses cousins. Mais, son père semble réticent à la laisser là-bas aussi longtemps… Son père fait plein de mystères sur la mère d’Emma, décédée d’une overdose. Qu’est-il vraiment arrivé à sa mère ? Elle espère découvrir le fin mot de l’histoire. Et si, pour son père, elle est Emma, aux yeux de sa mère, de ses cousins et ses amis d’autrefois qui la connaissait petite, elle est quelqu’un d’autre mais elle n’en a aucun souvenir.

 

Avis : 

The Rest of the Story est un coup de coeur. Ce que j’ai le plus aimé, c’est l’évolution de Saylor. Ils sont un peu bizarres dans cette famille, du côté du père il appelle sa fille Emma, mais la famille de sa mère l’appelle Saylor. Et, malgré que Emma et Saylor soient une seule personne, elles sont différentes. Saylor est plus joyeuse, elle devient moins maniaque et compulsive, elle se trouve et elle apprend à se faire confiance (pour conduire par exemple). Elle découvre qui était sa mère avant qu’elle ne soit avec son père. J’aime énormément sa grande famille maternelle aussi, sa grand-mère est adorable et un peu excentrique, elle a plein de cousines qui, au début, la détestent mais Saylor va finalement trouver sa place.

Et, la personne que j’ai le plus aimé, c’est Roo. Dès le début, on sent qu’il y a quelque chose avec lui, c’est un personnage qui m’a intrigué, on en apprend énormément sur lui et il est drôle. Vers la fin, Emma est de retour avec son père et il lui interdit de retourner voir sa famille maternelle. Roo l’appelle et il y a beaucoup d’humour dans cet échange. Il m’a beaucoup fait rire.

Pour les points négatifs, il y a des passages compliqués à suivre. Par exemple, le grand-père maternel est mort en 2015 mais en fait, on ignore quand se passe le roman donc ce n’était pas simple de suivre le temps. Je ne sais pas si c’est l’auteure ou l’éditeur qui a fait la police, mais entre la narration et les SMS, ce n’était pas toujours évident de faire la différence, ce qui peut être gênant. Après, ce sont des petits détails insignifiants, ils ne m’ont pas empêché d’adorer cette histoire.

C’est un roman que je conseille, facile et sans prise de tête, cela permet de passer de bons moments.

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 3 =