Saga : Téméraire

Auteur : Naomi Novik

Editeur : France Loisirs

Parution : mai 2009

ISBN : 978-2-2980-2207-0

Genre : Fantasy

Note : 20/20

 

Présentation de l’auteure :

Naomi Novik est une auteure américaine, née en 1973. Passionnée par l’histoire et la fantasy, elle écrit Téméraire, une histoire qui se passe pendant l’époque napoléonienne, publiée en 2006. Elle ne renie pas l’histoire, elle l’écrit comme elle s’était passée avec une touche de fantasy. 

 

Résumé : 

Les guerres napoléoniennes font rage. Lors d’un combat, le capitaine anglais Will Laurence capture un vaisseau français et récupère un œuf de dragon. Ce dernier est sur le point d’éclore et Will n’a donc pas le temps d’arriver en Angleterre pour confier l’œuf a un pilote expérimenté. Membre de la navy depuis plus de dix ans, Will se voit obligé d’abandonner la marine pour devenir aviateur, car Téméraire refuse de se laisser monter par quelqu’un d’autre. Ainsi commence l’histoire d’une amitié indéfectible entre le fabuleux dragon Téméraire et son jeune pilote. Ensemble, ils vont devoir lutter contre un Bonaparte plus audacieux que jamais !

 

Avis :

Pour commencer, je ne suis pas fan de cette époque ni des romans qui se passent dans le passé, mais là Téméraire est un coup de cœur. J’adore les dragons et Téméraire est juste magnifique. Il est impressionnant, intelligent et puissant. Il existe différentes races de Dragon, avec des provenances de plusieurs pays. Téméraire est un Dragon chinois, une race très rare et puissante. De plus, il y a des Dragons de combat mais aussi des Dragons qui s’occupent du courrier. Levitas est un petit Dragon rapide, taillé pour amener le courrier sur les bases militaires, et aussi un adorable animal qui m’a beaucoup touché. La plupart des pilotes considèrent les Dragons comme des animaux sans cervelle mais Téméraire nous fait comprendre que ce n’est pas vrai, les dragons sont intelligents. Il a appris à lire grâce à Lawrence, il parle je ne sais pas combien de langues et il établit des stratégies militaires. D’un autre côté, il a aussi un caractère très prononcé : il est têtu. 

Pour conclure, j’aime beaucoup le style d’écriture et le vocabulaire de l’époque, qui n’est pas toujours simple à comprendre. On sent que l’auteure est vraiment passionnée et cela me plaît beaucoup. J’ai hâte de lire la suite, la guerre ne fait que commencer et Téméraire est si capricieux qu’il va forcément s’attirer des ennuis.

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 27 =