Titre : Spring Girls

Auteur : Anna Todd

Editeur : Hugo & cie

Parution : novembre 2017

ISBN : 978-2-7556-3607-9

Genre : Romance

Note : 10/20

 

Présentation de l’auteure : 

Anna Todd est née en 1989 à Ohio aux USA. En 2014, elle a écrit After, une suite de romans érotiques inspirée par le groupe OneDirection. Spring Girls, éditée en 2017, est différent de la série After car c’est une adaptation moderne des Quatre Filles du Docteur March.

 

Résumé : 

L’histoire raconte la vie de quatre jeunes filles. Leur père est un officier parti en Irak, sa femme éduque seule leurs 4 enfants. L’aînée des filles, Meg, âgée de 19 ans, espère que son petit ami militaire, John, la demande en mariage. C’est sans compter sur le retour d’un de ses ex-petits amis, Shaya. Jo, âgée de 17 ans, est une future journaliste de renom. Elle rencontre son nouveau voisin, Laurie, qui semble avoir de nombreux points communs avec elle. Beth, âgée de 15 ans, est différente de ses sœurs. Elle a peur de la foule donc elle étudie à la maison et aide sa mère dans les tâches ménagères. Amy, âgée de 12 ans, est la dernière et elle ne se rend pas encore compte combien la vie de sa famille est difficile. 

 

Avis : 

Le premier chapitre de Spring Girls commence avec le point de vue de la mère, Mérédith, et j’ai eu du mal à m’y faire. J’avais l’impression d’être dans la tête d’une adolescente car dès les cinq premières lignes, la mère dit « celle-là » en parlant d’une de ses filles, « on était trop cool, à l’époque ». Je n’aime pas trop non plus les récits écrits au présent, j’ai du mal à me plonger dans l’histoire. En revanche, le roman est très moderne. Les filles parlent de rasage, de règles, de petit ami, de sexe, de photos de nus envoyées, de pilule, de planning familial, d’Internet, de Netflix. Le langage des adolescentes est parfois choquant :

« raclure» , « tendance connasse» , « foutre le bordel» , « je me fais chier, j’ai envie de me casser » 

J’ai été pas mal choquée de voir des gamines parler comme ça, sans que leur mère ne dise quoi que ce soit ! 

 

Je n’aime vraiment pas le personnage de Meg. Cette dernière est coquette, fait attention à son apparence, n’apparaît jamais sans maquillage dehors. Elle me fait penser aux pimbêches du lycée. Elle veut à tout pris épouser John car c’est un militaire aisé et elle veut ressembler à Mme King, une femme très pomponnée et riche. On retrouve des sujets d’actualité. Par exemple, Meg donne des photos d’elle nue à un de ses petits amis qui les fait tourner dans tout le lycée, ce qui lui donne une mauvaise réputation. J’ai souvent détesté lire son point de vue. Par contre, j’adore sa cadette Jo, c’est un garçon manqué qui dit tout ce qu’elle pense, elle est honnête et déterminée. J’ai de nombreux points communs avec elle, ce qui m’a encore plus aidé pour aimer ce personnage.

Pour conclure, c’est une lecture facile et très fluide. Je ne connaissais pas Les Quatre Filles du Dr March et je pense que j’apprécierais largement plus de lire l’œuvre originale.

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 13 =