Titre : Mercedes Thompson

Auteur : Patricia Briggs

Editeur : France Loisirs

Parution : novembre 2009

ISBN : 978-2-298-02736-5

Genre : Fantasy, Bit-lit

Note : 18/20

 

Présentation de l’auteure : 

Patricia Briggs est née en 1965 dans le Montana, elle a pas mal voyagé aux Etats-Unis pour finalement s’arrêter dans l’état de Washington. Elle a commencé par écrire son premier tome Masques de la série Sianim en 1993, c’est l’histoire d’Aralorn qui est une changeforme mais aussi une espionne et de Loup, un humain qui a choisi de rester sous forme de loup. Aujourd’hui, elle a écrit plus de 5 sagas de livre, dont une vingtaine de romans en tout.

 

Résumé : 

Mercedes Thompson, aussi appelé Mercy, est une jeune mécanicienne de Volkswagen mais aussi une changeuse (elle se transforme en coyote à volonté) . Elle rencontre un jour un jeune homme qui lui demande du travail. Notre héroïne décide d’aider ce jeune homme en se prenant d’affection pour lui, et cela malgré qu’il soit un jeune loup-garou qui a du mal à se maîtriser. Elle apprend que « Mac », c’est le nom que le loup garou lui donne, s’est sauvé d’un laboratoire qui faisait des expériences sur les loup-garous et quand les personnes du laboratoire le retrouve, Mercy décide de le présenter à Adam Hauptman, qui est non seulement le voisin de notre changeuse mais aussi l’Alpha de la meute du coin. Mais les choses se compliquent, des personnages agressent Adam, enlèvent sa fille Jess, tuent un loup-garou… Alors Mercy décide de demander de l’aide au seul loup-garou qui puisse l’aider : Bran Cornik, aussi appelé le Marrok.

 

Avis :

C’est le premier roman Bit-lit que j’ai lu, Bit = morsure, Lit = littéraire. C’est un sous genre de la fantasy urbaine créé dans les années 2000. On y retrouve un héros / une héroïne qui est non seulement confronté à la vie normale mais aussi au surnaturel. Les premières pages de ce premier roman étaient un calvaire. J’étais jeune quand j’ai commencé cette lecture et j’étais encore très inexpérimentée dans le monde de la fantasy, même si j’ai lu Le Seigneur des Anneaux de Tolkien.

Les premières pages du roman commencent par une histoire sur les Faes. Ils ont fait leur coming-out au monde des humains. Ce sont des « fées » allergiques au fer, qui sont très vieilles et très puissantes. Sur le coup, j’étais un peu déçue car je m’attendais à une histoire sur les loups-garous et ça commençait sur des Faes qui se faisait emprisonner alors qu’ils étaient innocents. Finalement, j’ai continué et là je suis rentrée dans le monde de Mercedes Thompson.

C’est une dure à cuire, qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et faire ce qu’elle veut, même si ça la met en danger. Les autres personnages récurrents sont plein de surprises. Par exemple on découvre ce charmant Alpha Adam Hauptman, sa fille adolescente humaine un peu fofolle, Samuel Cornick et Stefan le Vampire. Et là j’ai été conquise ! Il y avait des Loups-Garous dont on n’hésitait pas à montrer les plus sombres secrets ainsi que des Vampires. Ces derniers ne brillent pas au soleil, meurent avec un pieu, du feu ou une décapitation. Pour conclure, ce roman est un cocktail d’action, de suspense, d’amour !

PlumeNoire

3 Replies to “Mercedes Thompson, tome 1 : L’Appel de la Lune”

  1. en ce qui me concerne, j’aime beaucoup cette saga, il me reste à lire le dernier tome sorti en france 😉
    Je t’invite, si ce n’est déjà fait, à lire en parallèle sa saga compagnon Alpha et Omega 😉

    1. Bonjour, je me suis arrêtée au tome 8 comme je lis d’autres choses en même temps mais je vais rattraper mon retard. Je lis aussi Alpha et Oméga, j’ai lu les 3premiers tomes ! Je préfère Mercy à Alpha et Oméga, je les trouve plus construit, l’intrigue est plus longue !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 9 =