Saga : Le Sorceleur

Auteur : Andrzeg Sapkowski

Editeur : France Loisirs

Parution : avril 2019

ISBN : 978-2-2981-5191-6

Genre : Fantasy

Note : 16/20

 

Présentation de l’auteur :

Andrzeg Sapkowski est né à Lodz (en Pologne) en 1948. Il a fait des études d’économie et a travaillé comme représentant dans une compagnie d’échanges internationaux. En 1986, sa première nouvelle Le Sorceleur est publiée dans un magazine de littérature fantastique polonais. Aujourd’hui, on compte cinq romans et quatre recueil de nouvelles, un roman indépendant, des jeux vidéos, un film et deux séries avec un succès sans cesse grandissant pour la saga.

 

Résumé : 

Geralt de Riv est un Sorceleur, un mutant créer dans le but de combattre des monstres. C’est un homme redoutable, terrifiant et un parfait chasseur. Il parcourt le monde en terrassant des monstres, c’est ce qui lui permet de gagner sa vie, enfin plus ou moins car ce n’est pas toujours hyper bien payé. 

 

Avis : 

Je vais d’abord vous parler de la forme du livre. Les deux premiers tomes de la saga sont des nouvelles qui ne sont pas racontées dans un ordre chronologique. C’est assez perturbant au début, on retrouve différentes aventures de Geralt mais on ne sait pas quand cela se passe, ni dans quel ordre. L’autre point négatif c’est le manque d’action. Les nouvelles sont assez longues, et il y a beaucoup de description, de discussion et au final, assez peu de combat. Par exemple, dans la nouvelle avec le dragon, on retrouve qu’un seul paragraphe d’action malheureusement. C’est beaucoup trop court mais c’est très bien décrit.

En revanche, j’aime beaucoup l’univers. L’histoire est prenante, bien écrite et les personnages sont tous intéressants. On en apprend un peu plus à chaque nouvelle sur Geralt, Jaskier et aussi Yennefer. Les Sorceleurs sont assez critiqués et mal vus, et Geralt ne fait pas exception. Pourtant, au fond de lui, il reste un homme bon avec des envies et des besoins. Il reste juste, il ne tue pas les créatures passives. J’ai du mal à avancer dans l’histoire à cause du manque d’action mais les personnages sont très attachants, cela m’aide beaucoup.

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 17 =