Saga : La Trilogie des Gemmes

Auteur : Kerstin Gier

Edition : Milan

Parution : 3e trimestre 2013

ISBN : 978-2-7459-4547-1

Genre : Jeunesse

Note : 13/20

 

Présentation de l’auteure :

Kerstin Gier est une auteure allemande, née en 1966. Elle a obtenu un diplôme en communication d’entreprise et devient secrétaire réceptionniste. En 1995, elle commence à écrire son rêve d’enfant et un an plus tard, elle publie son premier roman, Rouge Rubis. Le livre est reconnu et adapté au cinéma. En 2005, l’auteure remporte le prix littéraire Delia pour son roman adulte Un attentat à la pudeur. Elle écrit d’autres romans ensuite, dont la suite de sa trilogie avec Bleu Saphir et Vert Emeraude.

 

Résumé :

Elle est le Rubis, la douzième, l’ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret est révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps.
Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon, d’accord, elle voit des fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d’abord elle n’en voit qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, c’est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, aussi des frères et sœurs casse-pieds..
Mais lorsqu’elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ça ne dure pas très longtemps, mais quand même! Elle qui se croyait banale s’avère être marquée du sceau des veilleurs du temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions.
De quoi sortir du train-train quotidien..

 

Avis :

Pour commencer, j’attendais énormément de Rouge Rubis qui est un roman atypique sur les voyages dans le passé. Malheureusement j’ai été beaucoup déçu par l’immaturité de l’héroïne qui m’a beaucoup posé problème avec sa grand-mère snob, sa mère un peu folle dingo et sa cousine prétentieuse. L’héroïne fête ses 16 ans donc j’imagine que c’est normal mais on peut quand même s’attendre à plus de maturité dans l’écriture.

Il existe douze porteurs d’un gène qui permet d’aller dans le passé et chacun est une pierre. Gwendolyne est le Rubis et elle ignorait avoir le don comme sa mère a menti à tous sur sa date de naissance. On se trouve immergé dans l’intrigue en même temps que la jeune fille, complètement perdu et à côté de la plaque, mais c’est vraiment un concept super intéressant ! On parle beaucoup des porteurs des générations précédentes, principalement le Comte de St-Germain et le duo Lucy Paul. Ces derniers se sont enfuis avec l’appareil qui permet de répertorier le sang de chacun des douze membres mais on ne connaît pas vraiment leur motivation, leur but… Hâte d’en savoir plus dans les prochains tomes.

Pour conclure, je suis déçue du style d’écriture de l’auteure qui me semble gamin, tout comme l’héroïne dans sa façon de s’exprimer. Sinon, j’ai vraiment adoré tout le reste et je veux savoir tous les secrets !

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 17 =