Titre : Juste un pari

Auteur : Marie Mordomo

Editeur : Hachette romans

Parution : janvier 2018

ISBN : 978-2-0170-2838-3

Genre : Jeunesse

Note : 19/20

 

Présentation de l’auteure :

Marie Mordomo est une jeune auteure qui a découvert comme beaucoup Wattpad. 4 ans plus tard, en 2018, son premier roman est enfin publié : Juste un pari. J’ai lu quelques critiques très négatives quand j’ai terminé ce roman et j’ai eu beaucoup de mal à comprendre les points de vue de ces personnes car j’ai tout simplement dévoré ce roman !

 

Résumé : 

C’est l’histoire de Dylan et Elie, deux adolescents qui se détestent. Un jour, Jérémy, l’ami de Dylan lui propose un pari : s’il sort avec Elie, il le payera 50 euros par semaine. Afin de réussir ce pari, Dylan en parle avec la jeune demoiselle et lui propose la moitié de la somme. Sur le point de refuser, elle accepte finalement afin de prouver qu’elle en est capable. Dès cet instant, les deux jeunes adolescents décident de s’afficher en couple en se montrant ensemble et s’embrassant. Peu à peu, la relation de Dylan et d’Elie change… Ils ne sont plus ennemis mais pas tout à fait amis non plus. Derrière cet apparence de couple parfait, ils sont plus proches qu’ils ne le pensent…

 

Avis : 

J’ai tout simplement adoré ce roman. Loin d’être original certes mais très bien écrit dans l’ensemble, des dialogues très bien travaillés avec des réparties très amusantes. J’aime beaucoup les deux adolescents, ils sont très attachants. Dylan, derrière ses manières de riches, est très sensible et à l’écoute. Elie est une jeune rebelle qui souffre beaucoup par le travail de son père. Ce dernier est journaliste, et doit donc s’absenter très souvent. Les mères des deux adolescents sont adorables, différentes mais ayant des points communs comme celui d’aimer leurs enfants et de vouloir les protéger. La petite sœur de Dylan, Lyly, est adorable. Je n’ai pas réussi à comprendre l’âge de la petite mais c’est encore une enfant, c’est certain. Voyant peu le père d’Elie, c’est difficile de donner un avis sur lui mais il semble adorable et chaleureux… Contrairement au père de Dylan qui est un sombre connard (pardon mais c’est vrai!). Je n’en dirais pas plus sur lui, il m’énerve, m’insupporte et me donne des envies de meurtre ! 

Ce roman est tout simplement addictif. On connait la fin de l’histoire bien évidemment mais on ignore quel chemin l’auteure va prendre pour y arriver. Ce chemin est difficile, semé d’embûches entre les amis et la famille des adolescents. Je le recommande fortement car pour un premier roman, il est juste génial !!

PlumeNoire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 14 =