Saga : Felicity Atcock

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : France Loisirs

Parution : septembre 2015

ISBN : 978-2-2981-0532-2

Genre : Fantasy, Bit-lit

Note : 14/20

 

Présentation de l’auteure : 

Sophie Jomain est une auteure française de romans fantastiques, née en 1975. Influencée par la littérature Young Adult américaine, elle se lance tardivement dans l’écriture. En effet, en 2010 elle publie le premier tome de la série Les Etoiles de Noss Head chez les Editions Elzévir où le premier tome s’intitule Vertige. En parallèle, elle écrit son premier roman d’urban fantasy en 2011 : Felicity Atcock. Chez les Editions France Loisirs, les tomes 1 et 2 sont sortis en un volume, tout comme les tomes 3 et 4.

 

Résumé : 

Dans le premier tome, Les Anges mordent aussi, Felicity Atcock se rend dans un bar de Londres avec Daphnée, une amie. Lors de cette soirée, Felicity boit beaucoup et se retrouve le lendemain dans sa chambre d’hôtel avec une jolie morsure à l’intérieur de la cuisse. Suite à ça, elle retrouve de jeunes Vampires enterrés dans son jardin et en a plus qu’assez que son jardin ressemble à un cimetière. Elle fait tout pour régler le problème mais fait la rencontre de créatures… à plumes. 

Dans le second tome, Les Anges ont la dent dure, Felicity se sent un peu maudite. En plus de croiser des Vampires, des Anges, des Démons… Maintenant, elle est victime de sorts et retrouve des poulets égorgés accrochés à sa porte. Mais Felicity a un autre problème : son ex petit-ami, Greg, s’est amouraché d’une griffeuse psychopathe. 

 

Avis : 

A priori, Felicity Atcock était un roman qui allait forcément me plaire : des Vampires, des Anges, des Démons… Mais, le début fut difficile. Dès les premières lignes, l’héroïne nous raconte qu’il y a des gentils et des méchants. Le début est un peu mou, on se demande quand l’action va vraiment commencer. Ensuite, il y a quelques commentaires de l’héroïne qui m’ont un peu fait tiquer : 

J’ai failli faire dans ma culotte, d’ailleurs je crois que j’ai laissé échapper trois gouttes.

C’est répugnant ! J’ai pour habitude de rentrer dans le personnage et quand d’un coup, l’héroïne dit : « vous voyez ? » ou « je vous explique… » je sors du livre. Felicity a un hobby un peu excentrique, je trouve, elle adore les sous-vêtements et commente toute sa garde robe, ce qui est un peu ennuyeux. L’héroïne adore mater l’entre-jambes des garçons, à toutes les pages on retrouve une petite phrase sur l’état du pantalon d’un homme. Au début, c’est drôle mais après c’est tellement répétitif que c’est lourd. 

Malgré ce petit paragraphe un peu négatif, je me suis finalement prise au jeu et je suis rentrée dans l’histoire. Felicity est une fille un peu naïve et stupide par moment, comme avec Terrence. Spoil : Elle continue de coucher avec lui alors qu’il l’a rabaisse plus bas que terre… Mais j’aime beaucoup Felicity, elle a du charme et de l’humour. Terrence, après deux tomes, j’ai un peu de mal avec ce personnage. Il n’est pas méchant mais je n’aime pas sa façon de profiter de Felicity puis d’être méchant avec elle, il semble quand même tenir à elle mais son comportement laisse vraiment à désirer. Stan… Ahhh Stan…

Il sait très bien garder ses sentiments au fond de lui, c’est très rare qu’on arrive à apercevoir quelque chose. C’est un homme très mystérieux ! J’adore ! J’ai hâte d’en apprendre plus sur lui. Daphnée et Tony sont des personnages secondaires qu’on voit très peu mais quand ils sont présents, ils sont vraiment sympathiques. Mon avis reste neutre sur Stephenie, par contre. Elle est peu présente et on ne sait que trop peu de choses sur elle, mais, à priori, elle semble sympathique.

Pour conclure, un début difficile mais la suite s’annonce très prometteuse. Je vais continuer la Saga sans tarder.

PlumeNoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =